Suspension lumière conseils éclairage Architecte d'intérieur et décoration Toulouse et France

Ceux qui sont en rénovation le connaissent bien, c’est la bête noire de tous travaux : bien penser son électricité. C’est souvent le poste qui coûte le plus cher, et qui est pourtant obligatoire. Mais c’est aussi le poste où l’on tombe de haut, en fonction des questions de l’électricien : combien vous souhaitez de prises ? à quel endroit, sur quels murs ? à quelle hauteur ? quels points lumineux ? Et l’on a peur d’en oublier.

Lorsque on parle d’électricité, elle nous accompagne dans notre quotidien et facilite nos déplacements. Je vais vous donner un maximum d’astuces.

Conseil 1 : les prises

La célèbre phrase “mieux vaut trop que pas assez” Rien de plus énervant, que de se rendre compte qu’il manque la prise pour l’aspirateur, ou encore pour le chargeur de téléphone. Mais sachez que si vous oubliez cette prise, il est tout à fait possible de faire appel à un électricien pour ajouter une prise, et cela n’est pas si compliqué que ça n’en a l’air. C’est parfois mieux d’oublier que d’avoir une dizaine de prises inutiles placées sur un mur, et qui, de plus, encombrent l’esthétique de la pièce.

Pour avoir le juste milieu, voici quelques règles :

  • Prévoyez au minimum une prise dans chaque coin de la pièce, surtout pour le séjour et la chambre. C’est quatre prises minimum qui vous serviront pour brancher une lampe, les chargeurs de téléphone, les appareils pour écouter la musique, la télévision, l’aspirateur..
  • A part si dans la conception, une grande bibliothèque sur-mesure a été prévue, vous pouvez arroser les prises au milieu du mur, sinon elles sont déconseillées, car elles sont très compliquées à habiller et difficiles d’accès lorsque le mobilier est installé.
  • Pour la cuisine, mettez-en autant que vous avez de machines à brancher, voire plus pour celles que vous pourrez acheter dans le futur (cave à vin, robots ménagers..).
  • pour une raison esthétique, regroupez vos prises par 2 ou 3 sur votre plan de travail.
  • pour les électro, pensez à installer une ou deux prises dans les colonnes qui permettent d’être invisibles. Vous pourrez y brancher votre cafetière ou votre grille pain.
  • l’électricité peut aussi être sur l’ilot central. Très pratique si vous souhaitez brancher une tablette pour regarder votre recette, ou mettre une petite lampe décorative. Mettez les plutôt sur le jambage à coté ou cachées à l’intérieur de l’ilot, afin d’éviter l’encrassement, surtout si vos plaques sont sur votre ilot.
  • Pour la salle de bain, réduisez au maximum les prises, car cela reste une zone d’eau. Le strict nécessaire peut être : une prise pour la brosse à dents électrique, une prise libre pour le futur, une prise pour le sèche cheveux, une prise pour la machine à laver, ou une prise pour le sèche serviette. Ces prises peuvent être mises dans votre meuble vasque, mais attention à respecter les normes par rapport à l’eau.
  • Sachez que ça coûte moins cher d’avoir une double prise que deux prises simples, donc regroupez vos éléments.
  • Doit-on placer les prises multiples de manière verticale, horizontale ? Normalement, les prises et les interrupteurs de manière verticaux, mais vous pouvez changer sans souci.
  • Concernant la hauteur des prises, elle doit être entre 15 et 20 centimètres à partir du sol, mais dans les pièces d’eau, il faut qu’elle soit à 25 cm minimum du sol.
  • N’oubliez pas les prises qui permettent de recharger le téléphone, tablette.. dans les endroits où vous les utilisez le plus souvent. Mais j’éviterais de les mettre au sol, car au fil du temps, elles ne sont jamais bien placées.
  • La prise pour l’aspirateur doit être possible dans chaque pièce, même si ce n’est pas une prise réservée à celui-ci. Si vous avez un aspirateur balai, pensez à prévoir une prise sous l’escalier ou dans la buanderie.
  • Les prises TV : si vous êtes adepte des TV, pensez à en mettre une dans votre séjour. Certes aujourd’hui, il y a les freebox etc, mais il faut penser à la revente du logement, et cela peut être un frein pour certains acheteurs. Pour la prise TV, le mieux est de la placer à 120cm du sol afin de pouvoir fixer la télé au mur. Prévoyez également une goulotte pour faire passer tous les câbles dans la cloison.
  • La prise internet est à mettre au maximum d’endroits, surtout si vous avez des gros murs. Vous pouvez la mettre : au séjour, bureau, et parfois chambre. Attention parfois il faut une prise classique en complément d’une prise ethernet.
  • Les prises usb : très utilisées dans les restaurants, vous pouvez également les utiliser chez vous pour la chambre, le bureau ou encore la cuisine. Je préfère miser sur les prises classiques, car la technologie USB évolue plus vite (USB C), mais c’est selon la demande client.
  • Les prises télécommandées par interrupteurs : très pratiques pour les zones qui n’ont pas la possibilité d’avoir un général. Plus qu’à brancher une lampe sur la prise, et vous pouvez l’allumer par l’interrupteur général.

Conseil 2 : les interrupteurs

Comment les penser ? Où les positionner ? Pour savoir où mettre les interrupteurs, il faut d’abord étudier le trajet de circulation. Les plans de circulation sont le plan effectué lorsqu’on travaille le zonage de chaque agencement. Pour que vous puissiez le faire, posez-vous ces questions : où va-t-on se trouver quand on aura besoin d’allumer cette lumière dans cette pièce ? Dans quel espace est-on le plus souvent ? Dès l’entrée, où va-t-on ? Où aimerait-on éteindre toutes les lumières ? Le tout est d’optimiser les espaces, lorsque l’on allume et éteint les différentes lumières.

  • Pour l’entrée, je conseille des interrupteurs qui contrôlent le vestiaire, l’entrée en général, la pièce à vivre si c’est ouvert sur l’entrée, et même le couloir si vous en avez un. Prioriser les va-et-vient. Par exemple, si vous sortez, vous n’avez pas envie d’aller jusqu’au salon éteindre la lumière, puis de devoir marcher dans le noir pour partir.
  • Si vous avez des couloirs des espaces de vie qui mènent à différents endroits, priorisez un interrupteur à l’entrée, et un interrupteur à la sortie, il faut un va-et-vient pour ne pas être obligé de tout traverser une nouvelle fois. (exemple : éteindre tout le RDC depuis l’escalier qui monte vers l’étage)
  • Dans la cuisine, vous pouvez jouer à centraliser la lumière principale, mais aussi des petites lumières plutôt dites fonctionnelles.
  • Dans la chambre, une suspension générale est plutôt obligatoire, mais l’essentiel étant un interrupteur qui permet de l’allumer depuis l’entrée de la chambre, mais aussi de l’éteindre depuis les chevets pour ne pas devoir se relever.
  • Dans le dressing ou un escalier, vous pouvez opter pour les détecteurs de mouvements, avec toujours un interrupteur au cas où.
  • Si vous avez des volets roulants, mettez tous les interrupteurs au même endroit.
  • Éviter plus de deux interrupteurs au même endroit, car le cerveau aura du mal à dissocier plus de deux fonctions.
  • Éviter aussi les interrupteurs derrière les portes, ils doivent être du côté de la poignée.
  • Si chez vous, vous avez l’interrupteur devant les WC ou SDB, il peut être utile d’avoir un interrupteur à témoin lumineux qui permet de signaler l’occupation de la pièce.

Conseil 3 : les éclairages

Nous en avons déjà parlé très longuement dans le post blog sur les éclairages, celui-ci sera plus un résumé et astuces.

  • Comme pour les interrupteurs, pour bien penser à quel point j’ai besoin d’éclairage, réfléchir circulation. Vous souhaitez mettre en valeur un tableau, pensez spot directionnel, vous souhaitez lire un livre, pensez lampadaire…
  • Pensez vraiment à visualiser votre éclairage afin d’éviter le maximum de zones d’ombres.
  • Misez sur un point général dans chaque pièce. (sauf exception)
  • Je sais que ce n’est pas facile, mais essayez d’anticiper les points souhaités, par exemple faut-il une ou plusieurs arrivées électriques. (sur la table à manger, sur l’ilot de la cuisine …)
  • Comme cité plus haut, pensez au détecteur de mouvement pour les lieux de passage, pour les extérieurs ou encore l’escalier.
  • Pour les pièces techniques, vous pouvez penser à un point dit éclairage fonctionnel (pour cuisiner, pour se préparer à la SDB, pour travailler), mais également à un point d’éclairage dit d’ambiance pour les moments plus relaxants (pour une arrière lumière, pour se détendre dans son bain, pour le soir). Vous pouvez opter pour des spots et appliques pour le fonctionnel, et au contraire plutôt des rubans led, des appliques avec dimmer pour les ambiances.
  • Dans le dressing, l’éclairage dépendra de s’il est ouvert ou non sur la chambre. (si le conjoint se réveille plus tôt ou non), cela peut être un ruban Led sur toute la longueur des placards, ou des spots directement mis au plafond, ainsi qu’une suspension si c’est une pièce dédiée.
  • Petit conseil sur les spots qui est un conseil général, et qui est à revoir cas par cas :
  • éviter d’en mettre trop, car cela peut aveugler et on sature.
  • pensez au spot dimmable, surtout dans un salon où l’on ne souhaite pas une ambiance trop violente pour les soirées jeux ou films.
  • préfèrez de les placer le long des murs, plutôt que en lumière générale au centre de la pièce. Une belle suspension sera beaucoup plus jolie. Les spots sont mieux pour un éclairage indirect ou sur les zones de travail.

Conseil 4 : les (petites) modifications

Vous avez fini votre rénovation et souhaitez seulement quelques changements.. plusieurs astuces existent, don’t stress.

  • Il y a évidemment la fameuse rallonge. Privilégiez un modèle avec interrupteur, et parfois cela est préférable à l’accumulation de prises. (je pense à l’espace bureau)
  • Vous pouvez toujours demander de rajouter une prise, il faut savoir que cela signifie des nouvelles saignées, des retouches d’enduit, des retouches de peinture, et un coût.
  • Vous avez envie de déplacer une prise ou un interrupteur, parfois c’est tout à fait possible car les fils ont été prévus longs, mais parfois c’est plus compliqué que prévu.
  • Création d’un interrupteur connecté, c’est la solution pour éviter de faire des nouvelles saignées. C’est plus simple de transformer une prise en prise connectée que de rénover complètement.
  • Par rapport à un point d’éclairage, si vous souhaitez mettre un éclairage trois fils, vous pouvez alors diviser le point lumineux avec un certain type de rosace multiple ou déporter le point lumineux avec un crochet.
  • Si votre changement ne concerne que l’aspect déco, vous pouvez très bien changer seulement l’enjoliveur. Sachez que d’acheter un enjoliveur seul plutôt qu’une prise complète coûte plus cher.

Conseil 5 : Les choix esthétiques

Le plus dur est fait et vous en êtes au choix déco. Plusieurs choses sont à penser : le choix de la couleur, le fil conducteur de votre style de décoration, le choix du modèle.

Pour le choix de la couleur vous pouvez, mais attention il y a quelques règles à respecter. Par exemple vous pouvez très bien avoir des interrupteurs noirs au séjour et blancs à la zone nuit, mais vous ne pouvez pas avoir dans une même pièce une note noire puis un interrupteur blanc, ça n’a aucune cohérence.

C’est une très bonne chose de distinguer les interrupteurs dans l’espace et l’espace jour. Le noir, le doré, le bois, l’acier crée un côté très osé et design, tandis que le blanc apporte de la douceur dans les espaces plus réservés au repos. Vous pouvez également séparer la zone perso et la zone pro. Vous pouvez également avoir une teinte plus graphique dans les espaces de passage, et une teinte plus travaillée dans les espaces de vies. Attention à ne pas dépasser trois coloris différents pour éviter d’avoir un intérieur sens dessus dessous.

Vous pouvez également penser invisibilité, c’est-à-dire un papier peint rouge avec un petit peu d’un autre rouge dessus, cela ne se verra pas et sera plus esthétique. Ou au contraire une couleur qui contraste avec des interrupteurs noirs sur un mur blanc.

Pour créer un fil conducteur, même si on ne choisissait pas ni les mêmes matériaux, ni les mêmes couleurs, vous pouvez choisir la même gamme et vous aurez naturellement une harmonie générale.

Je m’arrête ici pour ce post mais il y aurait tellement d’autres choses à expliquer. Je le fais naturellement dans les projets, mais lorsqu’il faut penser à tout ce que l’on sait, c’est de suite plus difficile.

Un projet de décoration ou de rénovation ? N’hésitez pas à envoyer votre demande par email ou directement sur la page contact.